3 avril 2017. Champs-Elysées

Je remonte l’avenue en direction de la boutique Orange. J’ai besoin de m’acheter un téléphone et de faire réactiver ma ligne perso que je n’utilisais plus depuis 8 ans.

Il est 9h30, la boutique n’est pas encore ouverte ; j’attends.

Je viens de me faire révoquer de mes fonctions de PDG de Wijet.

Comment se faire écarter par les deux mecs avec qui tu as bossé pendant 10 ans

1h plus tôt j’étais attendu aux bureaux de Wijet⁰, pour le C.A.¹ le plus matinal de toute l’histoire de la boîte.

Quand j’arrive, toutes les portes sont fermées, alors que d’habitude une grande lumière inonde les pièces. Dans la salle de réunion, je vois un huissier et une sténo ; ils se présentent froidement.

L’ordre du jour est anodin : un point sur la situation financière au 1er trimestre 2017 ; propositions et décisions sur les orientations à court terme de la société ; ainsi que des “questions diverses”. Aucune mention de ma révocation.

Devant moi, Mr. A. et Mr. H., mes associés ; Mr DM., administrateur de Wijet, est absent, et non représenté. Je suis serein, je les écoute ; je sais que ça ne sert à rien de discuter.

Au bout d’1/4 d’heure, Mr A., mon associé, déclare : “je vais mettre au vote et je suis désolé”. Il soumet au vote ma révocation de mes fonctions de président du C.A.-D.G. de Wijet.

Les motifs invoqués sont les suivants : mon incapacité à apporter des réponses sur d’éventuels nouveaux financements permettant à la société de sortir de ses difficultés ; des dissensions et divergences stratégiques significatives.

Tout va ensuite très vite : je suis révoqué de mes fonctions ; Mr. A. est nommé président du C.A., et Mr. H., D.G..

Une sortie à l’américaine

En sortant de la salle de réunion, Mr A. s’approche de moi et dit que je ne dois pas m’inquiéter : ils vont gérer une transition, tout ira bien, et je serai payé pendant 24 mois (j‘attends toujours…).

Je retourne dans mes bureaux, prends quelques papiers ; le RAF² est là, il me demande si ça va. “Oui, oui.”

Mr A. insiste beaucoup auprès de moi pour que j’arrête la conciliation³ de la boîte. J’étais en effet en train de mettre la société en conciliation afin de gérer les remboursements. Je ne réponds pas, je sors ; dans mes bras, un porte-documents avec mes affaires. Je songe aux employés licenciés dans les séries US (et dans la réalité aussi) ; c’est exactement ça.

La première chose à laquelle je pense : m’acheter un téléphone, prévenir mes amis, mes avocats, ma famille. Je n’avais plus de ligne perso. Ma société m’occupait 24h/24, 7j/7 depuis 10 ans. Une chance : quelques heures plus tard, ma ligne allait être coupée ; mes accès mails, suspendus dans les jours suivants.

L’aboutissement d’un grand cafouillage

Bien sûr, ma révocation ne vient pas de nulle part.

Les mois qui l’ont précédée furent l’objet de grandes tensions au sein de notre société. Et notamment avec mon associé, Mr A. . J’avais découvert des notes de frais et des factures insensées adressées à Wijet.

Au nom de notre société, j’avais engagé 2 avocats : Me FB. et Me LMR. Au moment de ma révocation, j’étais en train de préparer une plainte pénale que je voulais déposer au nom de Wijet.

En mars 2017, Mr. A. m’avait mis une grosse pression pour que je démissionne. J’étais à deux doigts de le faire. Tout partait dans tous les sens. Les actionnaires demandaient des remboursements, les comptes de la société révélaient des tentatives de manœuvres douteuses ; une semaine auparavant, on avait même découvert un micro dans nos bureaux…

L’heure est au bilan

1 an et 29 jours après ma révocation, il est temps de passer au bilan.

Non pour en dresser un tableau noir, au contraire. L’aventure de Wijet, ma première aventure entrepreneuriale, fut pour moi extraordinaire ; sur tous les plans.

A 23 ans, je me suis lancé dans le pari fou de créer une compagnie aérienne de jets privés. Je n’y connaissais presque rien. 10 ans durant, j’ai vécu à un rythme dément, dans des milieux radicalement étrangers à ce que j’avais connu. J’ai appris des milliards de choses, il m’en est arrivé des drôles, des moins drôles ; j’ai traversé des situations cocasses, comme celle d’avoir à honorer une commande de 40.000€ alors que nous n’avions ni avion, ni pilote ; des rêves se sont concrétisés à un point inimaginable.

Aujourd’hui, j’ai décidé de raconter cette aventure de A à Z. Avec des Z+n, sans doute, car l’histoire n’est pas terminée. Les derniers mois, des dizaines d’huissiers se sont présentés à mon domicile, chez mes amis, ma copine, mes parents. Mon avocat continue de m’appeler chaque jour, pour savoir si je vais bien (même le dimanche matin).

Mon histoire entrepreneuriale, elle non plus, n’est pas finie. J’ai l’entrepreneuriat dans le sang ; c’est ma passion et ce qui me pousse à aller de l’avant. Après Wijet, j’ai connu une traversée du désert pendant 6 mois. Moment nécessaire pour un nouveau départ. Je me suis ensuite lancé dans un nouveau projet fou : Blockchain Studio, dont je vous dirai quelques mots à l’heure venue.

Mais chaque chose en son temps !

Amis, partenaires, entrepreneurs en tout genre, curieux, ce texte est pour vous. Suivez-moi et découvrez la folle aventure de Wijet à travers ces épisodes !



   


Cet épisode fait partie d’une série d’articles intitulée : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.” Retrouvez l’ensemble de ces articles en cliquant ici.


Notes

⁰ Wijet : j’utilise très souvent le site www.societe.com pour faire de la veille (la page de Wijet ici). Une mine d’or d‘informations concernant les sociétés : le nom de dirigeants, des administrateurs mais aussi les différentes augmentations de capital (parfois la répartition du capital), etc. A titre d’exemple, il est possible de télécharger l’extrait de procès verbal de Conseil d’Administration de ma révocation qui est un document public.

¹ C.A. : Conseil d’Administration. Wijet est une Société Anonyme à C.A. Le C.A. est chargé de l’orientation stratégique de la société et de sa mise en œuvre, dont : établissement des comptes sociaux et du rapport de gestion, convocation des assemblées générales, nomination et révocation du président, du directeur général, autorisation des conventions entre la SA et l’un de ses actionnaires ou dirigeants.

² RAF : Responsable Administratif et Financier.

³ Conciliation : La conciliation est une procédure ouverte aux personnes exerçant une activité commerciale ou artisanale qui éprouvent des difficultés juridiques, économiques ou financières, avérées ou prévisibles, et ne se trouvent pas en état de cessation des paiements depuis plus de quarante cinq jours.

 

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here